Stage Yoga Nidra – Véronique BAUDRY – Langon (33) – Samedi 15 février 2020

Issu d’une tradition indienne millénaire, venu du Veda qui est à l’origine du yoga, le yoga nidra ou « yoga du rêve » est une relaxation profonde, physique, mentale, émotionnelle, menant à l’harmonie de la conscience intérieure et l’équilibre des corps subtils. Dans cet état de détente, le chemin de la méditation ouvre son espace immense et infini: c’est le premier pas vers l’état méditatif tant recherché dans nos sociétés occidentales stressées. Procurant ressourcement et récupération, le yoga nidra est utilisé aujourd’hui dans l’armée et la N.A.S.A.

Véronique Baudry est diplômée de l’I.F.Y, de la F.F.E.Y en yoga nidra, diplômée de l’Université de Lille II et membre d’AYA yoga (yoga adapté). Elle a également suivi des formations spécifiques en méditation, en yoga pour enfants, en kriya yoga (en Inde),
qu’elle enseigne depuis plus de 10 ans et a parcouru l’Inde depuis l’Himalaya jusqu’au Tamil Nadu (sud-est) dernièrement, pays d’origine de sa passion : le bharata natyam.

Stage ouvert à tous

LIEU DU STAGE : salle municipale Jacques Offenbach – salle de danse – centre culturel des carmes – 8 place des carmes – 33210 Langon

HORAIRES : Samedi de 10h-17h (pause déjeuner 12h30 – 14h00) pour le repas une proposition de restaurant vous sera faites d’ici le 1er février 2020.

TARIF ADHERENT: 55 € – élève en formation : 25 €

REGLEMENT : bulletin et chèque à l’ordre de IFY-SO à adresser à : Sandrine FOURTHON – 17 Lieu-dit Dugot 33210 ST PIERRE DE MONS – 06.22.09.25.63 – sandrinefourthon.ifyso@gmail.com

Formation au yoga pour enfants – Véronique BAUDRY – Chelle Debat (65350)

Les week-ends de 9h à 17h
. 25 – 26 janvier 2020
· 28 – 29 mars 2020
· 26 – 27 septembre 2020
· 27 – 28 novembre 2020

Lieu des week-ends de formation
SALLE COMMUNALE
Place du village
65350 CHELLE DEBAT

Lieu des week-ends de formation
SALLE COMMUNALE
Place du village
65350 CHELLE DEBAT

Hébergement possible à proximité

Stages de formation animés par Véronique BAUDRY, Enseignante diplômée de l’IFY, Enseigne le yoga aux enfants depuis 10 ans

Renseignements : Véronique BAUDRY
06 86 23 92 74
veroniquebaudry@free.fr

Yoga et maternité – Isabelle CROSET – Souraide (64) – week end du 15 et 16 février 2020

Samedi : 9h-13h / 14h-18h et Dimanche : 9h-13h / 14h-17h
De la conception à la naissance le yoga propose différents outils et directions de pratiques pour accompagner le processus vers la naissance d’un enfant et d’une mère.

Ce stage s’adresse à toutes les personnes (maman, futur maman, sage-femme etc…) désireuses de découvrir ou d’approfondir leur connaissance du yoga sur le thème très spécifique de la grossesse.

Pour tous renseignements et inscriptions veuillez me contacter au : 06 08 89 47 20
Tarifs : Adhérents IFY de l’école de yoga : 150 euros / Non-adhérents : 180 euros

Stage de yoga « les 5 Niyamas »- Isabelle CROSET – Souraïde (64) – Du lundi 2 mars au vendredi 6 mars 2020

Les 5 Niyama(s) /ou les 5 Auto-disciplines personnelles.

De 7h à 12h Lundi-mardi-mercredi-jeudi-vendredi

7h – 9h Pratique posturale

9h – 9h45 Petit déjeuner

9h45 – 11h15 Questions et Réflexions sur les niyama(s)

11h15 – 12h Prânâyâma

Lieu : 520 chemin de Garaikoborda – 64250 Souraïde (proche du lac de Saint Pée)

Tarifs stage complet : 160 € Adhérents IFY/ 200 euros Non-adhérents- Stage « à la carte » contacter isabelle

Isabelle Croset – Professeur et formatrice de l’institut français de yoga IFY

06 08 89 47 20 – www.athayoga.fr

Yoga et Chant avec Marion Ballot Léna – 2019/2020 – Socoa (64)

Début : 7 novembre 2019.

Lieu : à l’Utxinananda, espace de yoga situé à Socoa (64).

Tous les jeudis à 18h.

A qui s’adresse le cours : à tous ceux et celles ayant envie de se familiariser avec le chant des Yoga Sutra  et le chant védique qui répondent aux mêmes règles.

Tarif : 35€ pour 4 cours.

Contact: Marion Ballot Léna 

06 31 45 56 75 

UTXINANDA 4 place Koxe Arbiza
Socoa 64500 CIBOURE.

Demi-journées d’initiation Yoga 2019/2020 – Isabelle CROSET – Souraïde (64)

Demi-Journées d’initiation, Saint-Pée sur Nivelle / Souraide

Samedi 7 septembre 2019
Dimanche 12 Janvier 2020
Samedi 4 avril 2020

De 10h à 13h

10h-11h Introduction à la philosophie du yoga

11h-12h Pratique

12h-12h15 Pause

12h15-13h Partage / Echange

Tarifs : 25 euros

Lieu : 520 chemin de Garaikoborda – 64250 Souraïde (proche du lac de Saint Pée)

Isabelle Croset : 06 08 89 47 20
www.athayoga.fr

Formation et Post-formation Yoga 2019/2020 – Isabelle CROSET – Saint Esteben (64)

1 – Du dimanche 20 octobre 2019 au Jeudi 24 octobre 2019

2 – Du Vendredi 21 au Mardi 25 Février 2020

3 – Du Jeudi 28 Mai au Lundi 1er Juin 2020

Vinyasa et Vinyasa Krama:

Etude et pratique de ces concepts à travers les postures classiques. Voici en quelques mots ce qui soutiendra nos rencontres et nos échanges : Pratiques / Observations / Variations / Modifications / Adaptations / Rythme

Créativité & Liberté:

Ces stages seront essentiellement orientés vers la pratique posturale et les multiples facettes de l’application du Vinyasa et du Vinyasa-Krama dans celle-ci.

Stage résidentiel:

Ces stages sont en résidence à Saint Esteben – Les fous du village – Quartier Sorhaburu – 64640 Saint Esteben

(45’ de Saint Pée sur Nivelle)
Info@chateau-basque.com
Tarif hébergement : 240€


Programme et tarifs enseignement:

7h30 – 9h Pratique
10h30 – 13h30 Atelier vinyasa

16h – 19h Atelier Vinyasa (suite) – étude et lecture philosophique

1 module : 280 euros
Inscription sur les 3 modules : 750€

Ateliers mensuels Kundalini Yoga 2020 – Isabelle CROSET – Souraïde (64)

Le Dimanche de 8h30 à 11h30

Selon l’enseignement de Yogi Bhajan

Récitation du Japji / pratique / chants / Méditation

Dimanche 19 Janvier / Samedi 8 Fév

Dimanche 15 Mars / 12 Avr / 24 Mai / 14 Juin 2020

Tarifs : 25€ adhérents IFY / 30€ non-adhérents

Lieu : 520 chemin de Garaikoborda – 64250 Souraïde (proche du lac de Saint Pée)

Isabelle Croset : 06 08 89 47 20

www.athayoga.fr

Historique IFY (Institut Français de Yoga)

Historique, cheminement, création de l’école de l’enseignement du yoga en France, de TKV Desikachar à Viniyoga à l’IFY

 

Me voici dans la position d’un historien qui ne s’est jamais soucié de mémoriser des dates !

Certes, je sais que mon premier séjour à Madras (aujourd’hui Chennai) a bien été au cours de l’automne et hiver 1966 et qu’il a duré six mois. Ce fût la découverte de la gentillesse et de l’écoute de TKV Desikachar, de la rigueur de T.Krishnamacharya, un homme à la présence et au regard impressionnants mais aussi la possibilité de continuer à fréquenter les causeries données par J.Krishnamurti à Vasanta Vihar, maison et jardin dans lesquels l’hébergeait la Fondation Krishnamurti.

Desikachar, par souci de mon bien-être avait réservé une chambre chez un major de l’armée de religion chrétienne, en pensant que je serais moins dépaysé ! En fait je préférais le quartier brahmane de Mylapore, proche de Mandavallipakam, le quartier ou T.Krishnamacharya et son épouse et leur fils vivaient alors.

Je m’identifiais plus à la culture et à la religion brahmanique qu’à la chrétienté, mes « soi-disant » racines.

En outre cela m’aurait économisé de longs trajets en bus pour me rendre aux cours.

À cette époque Desikachar n’avait pas encore institué le Krishnamacharya yoga mandiram ; il donnait ses cours particuliers dans sa chambre minuscule où j’ai découvert le trésor d’un enseignement personnalisé et respectueux de mes besoins et de mes limites, ce qui continua tout au long de ma relation avec mon professeur, jusqu’à la fin des années 80.

Peu après d’autres enseignants français ou belges ou suisses dont la notoriété est aujourd’hui évidente vinrent à leur tour se joindre au petit groupe des premiers élèves européens de Desikachar : en premier ce fût Claude Maréchal à qui j’avais parlé ce cet enseignement hors du commun, puis ce fût le tour de Bernard Bouanchaud, puis de Laurence Maman, tous rencontrés au cours de stages organisés par la Fédération nationale des enseignants de yoga, et enfin Peter Hersnack, rencontré à Brockwood park, l’école fondée en Angleterre par la Krishnamurti foundation où j’eus le bonheur d’enseigner en 1969 et 1970 et où est né mon fils Ariel, sans oublier Malek Daouk.

Lorsque Gérard Blitz, élève direct de T.Krishnamacharya qui avait soigné son épouse de l’époque, créa les rencontres de l’union européenne de yoga à Zinal, au Club méditerranée situé dans ce charmant village valaisan, nous étions plusieurs à souhaiter trouver une dénomination plus juste que ce qui avait cours à l’époque : »le yoga de Madras) ; après deux jours de réflexion Desikachar nous proposa : « Viniyoga » et nous acceptâmes ce terme avec enthousiasme.

Dès lors s’enchaînèrent la création du « Viniyoga international association » et de la « Fédération française de Viniyoga », qui se renomma ensuite très rapidement en « Fédération française de yogaviniyoga ».

Très vite aussi vinrent les différents stages animés par Desikachar en France, à Entremont, à Forgeassoud, à Sévrier, à l’Arbresle et puis la séquence conduisant au diplôme viniyoga international : d’abord le stage de sélection à Vaison la Romaine, ensuite le premier passage d’épreuves à Grimentz, puis le second passage d’épreuves à Paris.

Entre temps sa notoriété grandissait et ses élèves américains le faisaient connaître d’est en ouest et du nord au sud !

Plusieurs années s’écoulent et, au grand désarroi de la plupart de ses élèves, Desikachar demande un jour, assez abruptement, d’abandonner le terme viniyoga, considérant qu’aux États-Unis c’était devenu une étiquette commerciale dont il ne voulait pas.

Les formateurs de la FFYV choisirent d’accéder à sa demande et Laurence suggéra le nom : « Institut français de yoga » pour identifier notre association.

D’autres formateurs, dont Claude Maréchal ou Paul Harvey en Angleterre refusèrent et ont conservé la dénomination « viniyoga ».

Un jour nous eûmes la surprise de recevoir rue de Valois, local que nous occupions depuis l’origine, grâce à Bernard Bouanchaud, une demande de Kaushtub, le fils de Desikachar, lequel souhaitait rencontrer le groupe des formateurs de l’IFY.

La rencontre fût déconcertante car Kaushtub était simplement venu nous signifier que notre institution disparaîtrait dès que le dernier élève de son père mourrait et que c’était lui, dorénavant, la seule source authentique et le seul référent de l’enseignement de son grand-père.

Fort heureusement cet électro-choc fût salutaire et conduisît à un resserrement de nos liens, de nos échanges, de notre coopération et a donné l’Institut tel que vous le connaissez aujourd’hui.

Puisse-t-il s’épanouir encore et contribuer à la longévité et à la justesse de l’enseignement du yoga dans le monde.

 

François Lorin

10/01/2017